Accueil  |  Forum  |  Chercher un club  |  Wikimartial  |  Boutique



Historique du sambo


 
S'abonner à la newsletter de Webmartial
Chaque mois, l'actualité des arts martiaux et des sports de combat dans votre email !
Votre email :


Proposer un article | Articles : page principale
Ajouter un commentaire



Boutique de Webmartial - Équipements d'arts martiaux / sports de combat en direct de Chine

Promo spéciale rentrée 2017 : -10% sur tous les produits ! Cliquez ici pour en profiter !
* Jusqu'au 15 octobre


I) Origine du Sambo.

La naissance du Sambo remonte au début du XXième siècle, à l'issue des Révolutions Russes de 1917.
V.A. SPIRIDONOV, officier russe de l'Armée Rouge, décide, avec un groupe de passionnés de l'Association sportive "DYNAMO" de Moscou, d'étudier les différentes formes de combat existantes dans le monde. Il sélectionne les meilleures techniques de défense, avec pour seul critère, l'efficacité. Le système "SAM", de Samozatchita (autodéfense), est créé.
SPIRIDONOV devient instructeur de self défense à Moscou, où il commence son enseignement du Sambo au "Dynamo Club". Ce style de combat, redoutable et efficace, ne sera très vite réservé qu'aux seuls membres des forces spéciales de l'Armée Rouge et par la suite, du K.G.B..

Le russe V.S. OSCHEPKOV reprend les travaux de SPIRIDONOV dans une version sportive. Il est très imprégné du judo, qu'il veut Européaniser. En 1913, il est le premier russe à obtenir la Ceinture Noire de Judo des mains de Jigoro KANO. Dès son retour en Russie, il étudie les diverses formes de combats et de luttes populaires pratiquées dans les différentes Républiques Soviétiques. Il en fait la synthèse et complète la Lutte Libre qui préfigure le Sambo-sportif actuel. Plus tard, il reprend les traditions vestimentaires des luttes Soviétiques, abandonnant de fait le Kimono au profit de la Kurka (veste de Sambo avec épaulettes et passant) et du Trusi (short moulant), et il introduit l'usage de chaussures en cuir à semelle souple, les Bortsovski.

C'est Anatoly KHARLAMPIEV qui est considéré comme le créateur du Sambo. Instructeur de culture physique, il étudie également les différentes formes de combat Soviétiques et Internationales. Il travaille de longues années au "Dynamo Club" de Moscou, où il dispense un enseignement de techniques d'autodéfense et met au point un programme officiel d'évolution de techniques sportives. Il enrichit les recherches de SPIRIDONOV et d'OSCHEPKOV, et réalise la synthèse de leurs travaux.

Le SAMBO, de SAMozatchita Bez Orougia, signifiant autodéfense sans armes, venait de naître.

II) Développement et évolution du Sambo.

En 1938, a lieu la première rencontre des professeurs et enseignants de Sambo de toute l'Union Soviétique. Le 16 novembre 1938, le Comité National des Sports et de la Culture Physique officialise par un rapport l'existence du Sambo, et le déclare sport national.

A partir de 1947, des compétitions ont lieu régulièrement en U.R.S.S.. Le déplacement des Samboïstes Soviétiques à l'étranger permet de développer le Sambo un peu partout dans le monde.

Cependant, la tension internationale s'accentue et les informations sur le Sambo des années 50 sont très rares. Les autorités soviétiques sont partagées entre la volonté de développer le Sambo sous sa forme sportive sur le plan National et International, et l'impératif de discrétion absolue concernant le système "SAM".
Pourtant, de nombreux pays montrent un grand intérêt pour le Sambo qui est entrain de gagner en popularité dans le monde.

En 1966, à Toledo (U.S.A.), la Fédération Internationale des Luttes Amateurs (F.I.L.A.) reconnaît le Sambo comme troisième style international de lutte. Dès lors, la porte est ouverte à la Lutte Sambo vers l'arène sportive internationale. En 1972, ont lieu les premiers championnats d'Europe à Riga en Lettonie. Cette même année, le Sambo est introduit en France par l'intermédiaire de la Fédération Française de Lutte. L'année suivante, la ville de Téhéran (Iran), accueille les premiers championnats de monde de Sambo (individuels), regroupant une douzaine de nations. Puis, en 1977, les équipes championnes des Continents se rencontrent à la première Coupe du Monde de Sambo par équipes.
Les tournois internationaux n'ont cessé de se développer, et les pratiquants sont de plus en plus nombreux.

Il y a véritablement eu de la part des dirigeants de la F.I.L.A. la volonté de promouvoir et de développer le Sambo, demandant aux fédérations nationales de Sambo d'adhérer aux fédérations nationales de lutte, étant donné que le Sambo est un style de lutte.
Cependant, l'essor du Sambo est tel qu'il commence à inquiéter les instances de lutte de voir le nombre de pratiquants Sambo plus important que celui des Styles Olympiques.
C'est ainsi que les défenseurs du style Sambo quittent la F.I.L.A. et créent en 1984, la Fédération Internationale Amateur de Sambo (F.I.A.S.). La Lutte Sambo reprend le nom de Sambo, et le lutteur spécialiste du Sambo devient le Samboïste.

III) Le Sambo en France.

Le Sambo a été introduit en France en 1972 au sein de la Fédération Française de Lutte qui avait adopté cette nouvelle discipline de combat.

La première présentation publique du Sambo-compétition se déroula le 8 juillet 1973 et opposa six sélections Régionales. Deux ans plus tard apparaissent les premiers critériums nationaux avant de devenir de véritables Championnats de France.

Pendant ce temps, les athlètes Français s'alignent dans les compétitions internationales avec plus ou moins de réussite, en Espagne, en ex-URSS, en Bulgarie, en Israël et en Grande-Bretagne.

Le 25 septembre 1985, la Fédération Française de Lutte décide de se séparer du Sambo et quelques jours après, le 19 octobre, la Fédération Française Amateur de Sambo est fondée à St-Jean-de-Luz.
Le premier championnat de France s'organise en mai 1986 pour les catégories cadets, juniors, espoirs, seniors, garçons et filles, et rassemble plus de 300 concurrents !
Les athlètes nationaux s'entraînent et ne manquent pas de motivation. Ils remportent en 1985, 11 médailles sur les tapis internationaux, 5 titres de Vice-Champion d'Europe à Léningrad, un total de 25 médailles lors du tournoi de Kalinnin et Moscou.

Aujourd'hui, après la liquidation judiciaire de la F.F.A.S., le sambo français est géré par une nouvelle structure créée en 2001 l'Institut Français de Sambo.

Et l'histoire continue . . .

Article écrit par -KC-, publié le 11/05/2006




Forum de Webmartial - Messages récents 
[Littérature] Re : Yūkoku (憂國 ; Patriotisme) de Mishima Yukio par Ivan Chatov Aujourd'hui à 01:21:36
[Québec] Re : Re : Les arts martiaux et le côté prédateur en soi. par nipaipo septembre 25, 2017, 17:40:06 pm
[Kyokushinkai] Re : Re : Une biographie de Sosai Masutatsu Oyama, fondateur du Kyokushin par nipaipo septembre 25, 2017, 17:18:03 pm
[Évaluations et recommandations de produits] Re : Tee shirt simple ou rashguard ? par grappler septembre 25, 2017, 11:32:01 am
[Voyages / Vacances] Re : Récit de Jomtien et son equipe en Thailande - et Infos cultures du Pays par jomtien septembre 24, 2017, 14:27:36 pm
[Kyokushinkai] Re : Une biographie de Sosai Masutatsu Oyama, fondateur du Kyokushin par maxenseo septembre 24, 2017, 13:13:16 pm
[Kyokushinkai] Re : Re : Une biographie de Sosai Masutatsu Oyama, fondateur du Kyokushin par maxenseo septembre 24, 2017, 13:10:48 pm
[Québec] Re : Les arts martiaux et le côté prédateur en soi. par didiersksr septembre 23, 2017, 21:38:59 pm




Ajouter un commentaire
 
Pseudo :
  Votre email : (ne sera pas affiché)
Votre évaluation de cet article :
 
Commentaires :
Recopiez le texte de sécurité ci-dessous :

Me prévenir par email lorsqu'un commentaire est posté pour cet article




Webmartial - Menu 

Accueil  -  Forum  -  Chercher un club  -  Wikimartial  -  Boutique

MMA  -  Actualités  -  Interviews  -  Articles  -  Annuaire de sites

Blog de Webmartial

Votre pub sur Webmartial  -  Contact  -  English version